Et bien voilà, ça m’aura pris le temps, mais j’ai finalement eut (non plutôt pris) le temps de lire un bouquin que je m’étais promis de lire.

 

Il y a quelques mois, que dis-je années, ma vioc m’avait annoncé que son livre avançait puis petit à petit, j’ai vu de loin (puisque l’autoroute de ma vie m’a éloigné) le projet se concretiser et, il y a quelques mois, un livre sortir !

 

« Viser le réverbère pour atteindre les étoiles »

 

Après un achat rapide, je ne l’ai pas tout de suite dévoré. Pourquoi me direz-vous ?

 

Quand on connait la naty, qu’on a vu de « l’intérieur » ses crises, ses larmes et qu’on connais ne serait-ce qu’une infime partie emergente de l’iceberg que fut sa route, j’avoue avoir eu la crainte que ce livre, en forme, de récit autobiographique agrémenté de note d’époque, n’achève mon optimisme depuis ma venue dans le nord (et même bien avant)

 

Quand on a eu, comme moi, une enfance heureuse, des parents présents, constants, pas de réel problème, j’avais franchement peur que cette descente dans une réalité de l’humanité que je pense pourtant percevoir ne soit très difficile.

 

Voilà pour le décor.

 

Pourtant, il y a 2 jours, enfin une accalmie au niveau du taf et, le livre qui dormait sagement dans ma bibliothèque, me faisant des appels de l’oeil finit dans mon sac.

 

Je me suis donc mit avant hier au grè du dernière demi heure de taf très cool.

 

Dès le départ, difficile de s’arrêter de lire pour rentrer à la maison (amour de la lecture quand tu nous tiens) mais le livre est intéressant à lire.

 

Moi l’amoureux de la science fiction et du fantastique, je me retrouve plongé avec avidité dans un roman sur notre époque, sur la réalité dans sa sordidité parfois, dans ses joies à d’autres moments.

 

Hier, j’ai pu m’installer tranquillement dans mon hamac (vive le jardin) et devorer la fin du livre.

 

Que dire, si on reconnait le style natilien qui est parfois déconcertant, ce livre oscille avec réussite entre les anecdotes sur le passé de Naty (dont les divers rapport sont le fil conducteur) et la vie « actuelle » (sic il y a 2ans donc)

 

Introspection sur soi même, sourire et pleurs, voilà ce qui je à animer ma coupine quand elle a écrit ce livre.

A l’heure où je le termine, c’est exactement l’effet qu’il me fait …

 

Impossible de lire certains passages sans se dire : comment est-ce possible ? d’avoir la boule au ventre … Sur d’autres c’est un franc sourire qui se dessine et, quand enfin, on termine la lecture

L’impression qui domine, c’est de se remettre en question et de se dire, si d’autres se sortent de problème graves, mes problèmes du quotidien ne sont rien …

 

Bref un livre que je vous conseille d’acheter, de lire pour s’enrichir l’esprit.

 Un lien pour l’acheter