Voilà déjà plusieurs années que j’hésite, que je tergiverse, et bien voilà, à la lueur d’une opportunité financière non négligeable, je prends le risque pour mes mollets et mon porte monaie

 

Me voilà lancé dans le minimalisme …

 

Mais qu’est-ce donc me direz vous ? non il ne s’agit pas d’un culte à Mimi Mati mais d’une approche differente de l’équipement en athlétisme

 

Quelques études principalement américaine argumente que pas mal de blessure du coureur serait lié à une foulée par adapté et seulement rendue possible par nos chaussures à gros amorti (l’attaque par le talon principalement)

 

et, je me dit autant profiter de cette saison estivale qui s’annonce « compromise » (trachéïte + opération, ça fait trop pour être performant d’ici 2 mois) pour tenter un truc.

 

Je vais donc progressivement passer sur des chaussures avec peu ou même pas d’amorti, l’objectif affiché serai :

 

– de retrouver une foulée dynamique que j’ai perdu par manque de travail technique et que je ne peux pas faire réguliérement aujourd’hui par manque de disponibilité

 

– Me donner un challenge pour me sortir les doigt du c…

 

Bref, du nouveau, un objectif un peu flou et puis advienne que pourra

 

Je vais déjà me donner 8-10 jours pour appréhender les chaussures, ensuite, je pense partir sur une à 2 séances par semaine en minimalisme sachant que j’ai investi dans deux modèles de chez addidas :

 

Les trainers qui sont un modèle à « doigt de pied » qui je pense vont être au départ surtout utilisé hors course à pied (bricolage, marche, peut-être journée au taf)

 

les adapt qui sont un modèle plus que léger, reste à savoir si je les utiliserai d’abord sur du long et lent ou sur du court et rapide.

 

Affaires à suivre !