image

En marge du marathon de Boston avait lieu plusieurs courses, et lors du BAA 5km, l’un des 5km route les plus roulants du monde, deux américains se sont montrés très en forme.

Athled vous propose sa lecture de la course et en plus, nous vous proposons une interview des deux vainqueurs avec en exclusivité française, des sous-titres pour ceux qui ne parlent pas anglais !

Aux États-Unis plus qu’ailleurs, le boom des courses sur route est là et, dans cette optique, de plus en plus de course aux normes métriques apparaissent

Ainsi les américains découvrent avec joie, les 5 et 10km route. Ainsi, les deux plus rapide 5km route du monde au lieu au pays de l’oncle Sam.

Le premier des deux à se tenir à lieu sur la côte ouest à Carlsbad (voir l’article que nous avions écrit à l’époque), c’est à son concurrent de l’”East Side” que nous nous intéressons.

En effet, Samedi avait donc lieu en prologue du Marathon de Boston, le 5km du BAA (Boston Athletics Association), cette année, les organisateurs avait pondu un parcours encore plus roulant qu’en 2014 où l’Ethiopien Dejen Gebremeskel et l’américaine Molly Huddle s’était imposé en respectivement 13′26 et 15′12.

Ben True gagne une marche !

image

La course masculine avait été montée autour de Ben TRUE.

Second en 2014 à la photo finish, l’organisation était persuadé qu’il pouvait gagner voir même battre le record US (13′24) !

Après un départ rapide et un passage au 2 mile en 8′34, l’imposant groupe de tête s’est disloqué sous l’impulsion de deux hommes : l’américain Ben TRUE et le favori des pronostics, le kenyan SAMBU

Sambu ayant des records à 13′13 sur 5000m et surtout 26′54 sur 10 000m était plus attendu que True qui bien qu’ayant un record au 5000m à 13′02 n’avait jamais aussi semblé dans le doute puisque vice champion du monde en 2013, il n’avait cette année que terminé 11e des championnats nationaux tenu à Bolder.

L’année de TRUE qui se coach seul désormais semblait mal entamé.

Mais après une course au forceps, c’est à 200m que tout s’est décanté !

Lors du dernier virage le kenyan a pris la meilleure trajectoire et, était bien parti pour l’emporter !

Mais au pris d’un effort titanesque, TRUE est revenu au bout de 100m et a ensuite poursuivi son effort 100m pour s’imposer en 13′22 et aller ainsi cueillir le record des États-Unis (qui était alors à 13′24 depuis 1996) qui lui semblait promis ainsi que la prime de 12 500 dollars promis au vainqueur (sans compter les primes de son sponsor Saucony)

L’interview d’après course :

Molly Huddle encore !

image

Du côté de la course féminine, les organisateurs avait prévu une solide compétition avec Mamitu DASKA (qui avait remporté le 10km l’an passé) et Gelete BURKA (14′30 sur 5000m et 31′08 sur 10 000m il y a 3 semaines)

Dans ces conditions là, personne ne voyait Molly HUDDLE qui l’avait emporté en 2014 garder son titre.

Après un départ rapide des deux premières nommés avec un mile avalé autour de 4′35, le reste du peloton parti sagement (tout de même en 4′40) a ensuite fondu sur les deux éthiopiennes à la faveur d’un 2e mile lent (9′35)

HUDDLE connaissant bien le parcours, elle avait à coeur de tenir le plus longtemps possible et de compter sur sa pointe de vitesse pour l’emporter.

A 200m de la ligne, lors du dernier virage, la jeune trentenaire s’est retrouvé en confrontation directe avec les éthiopiennes et a fait parler la poudre !

L’interview d’après course :