image

Nos collègues américains de flotrack ont rencontré la talentueuse Justine FEDRONIC à San Diego

Nous en avons profité pour vous pondre un article !

La vidéo a beau être en anglais, chez athled, on sait chercher les exclusivités.

Nous vous proposons donc notre lecture de cette interview et bien évidement un lien vers la vidéo originale

C’est donc mi avril que James CAMERON, reporter pour Flotacks a rencontré le jeune française à San Diego.

Alors que son groupe d’entraînement est en stage d’altitude, Justine, elle, a préféré rester du côté de San Diego pour profiter du Soleil, mais pas que.

En effet, actuellement blessé, elle est entre les mains de John Person pour soigner un problème d’Ischios.

Après quelques injections de Plasma Riche en Plaquette (PRP), cela va déjà mieux pour Justine qui espère reprendre l’entrainement pleinement rapidement et rejoindre son tout nouveau groupe d’entraînement.

Finie la carrière universitaire pour Justine qui est maintenant professionnelle.

On ne l’a reverra donc plus avec le maillot de Stanford et elle a rejoint Eugene dans un gros groupe de 22 personnes !

image

Même si côté scolaire et l’encadrement de “Coach Miller” lui manque, ce nouveau groupe où elles sont 8 filles est conséquent pour lui permettre de continuer sa progression.

Ainsi, elle s’entraine par exemple avec Bridget Franek (14e aux Jeux sur 3000m steeple) et Charlotte Browning (4′09 au 1500m) pour les filles les plus connu mais aussi, du côté des garçons, avec l’américain Cory PRIMM (1′44″71 au 800m) entre autres.

Un groupe plus âgé où une majorité des coureurs travaillent à côté ce qui permet “de garder les pieds sur terre”

Avec le passage professionnel, les journées se sont allégées et Justine va pouvoir mettre l’accent sur les points négligés ces dernières années “les étirements” et “la nutrition”.

On devrait voir beaucoup plus Justine en Europe puisque même si elle a du décider de ne pas se rendre au Relais mondiaux, compétition qu’elle a “énormément apprécié l’an dernier”. Elle a prévu, une fois guérie, de passer une majorité de sa saison en Europe et de se fixer en France avec pour objectif sans surprise de réaliser les minimas “élevés” de sa fédération (ndrl la FFA) et de participer aux championnats de France.

On devrait la voir cet été principalement sur des meetings belge et français.