image

C’est une équipe exclusivement composé de fondeurs qui part en Chine avec pour mission de repasser devant les adversaires éternels : les kényans

Au regard de l’équipe annoncé, une chose est sûre, les éthiopiens sont bien placés pour faire mal, très mal et surtout chez les filles

Chez les hommes, il va être difficile de faire des pronostics tant les écart sont faibles mais l’équipe éthiopienne peut s’appuyer au 800m sur Aman (6e d’un bilan qui n’a pas encore décollé)

Sur 1500m, Wote a les moyens de rentrer en finale mais la densité entre 3′28″9 et 3′30″9 (10 athlètes) est telle que les demi-finales vont être déterminantes.

Sur 5000m, même si on imagine mal l’anglais Farah être battu, Yomif KEJELCHA (champion du monde cadet en 2013) et Hagos GERRHIWET (2e en 2013 alors junior)), respectivement 1er et 2e du bilan auront une place à défendre

Sur 10 000m, les sélectionnés sont loin au bilan (6-7-9 et 10e) mais obtenu dans l’un des deux seuls gros 10 000m de l’année qu’ils ont dominé, on devrait les retrouver devant. Imane MERGA (champion du monde de cross en 2011) sera à surveiller

Enfin sur marathon, la direction d’Ethiopie a du se passer le mot avec celle du Kenya (voir ici) parce que c’est là aussi une dream team qui est aligné :

Berhamu LEMI et Lelisa DESISA ont tombé les 2h06 à Dubai (voir ici) et Edeshaw Negesse a remporté Tokyo en 2h06′00 devant le champion du monde et olympique

Du côté des femmes

Sur 1500m, personne n’imagine Dibaba battu, avec son 3′50 stratosphérique, on voit mal qui que ce soit la battre.

Sur 5000m, c’est encore pire entre Ayana qui a le record du monde dans les jambes et Dibaba qui l’a littéralement humilié à Paris, on voit pas qui peut les empêcher de faire le doublé … à moins qu’elle ne se neutralise l’une l’autre.

Teferi a les moyens de finir 3e

Sur 10 000m, c’est bien simple, il faut aller à la 8e place du bilan pour trouver une non éthiopienne, on devrait donc trouver une éthiopienne sur le podium (mais il faudra se méfier de Cheruyot qui est 10e au bilan mais dans une course où elle n’a pas eu à forcer son talent)

Sur steeple, c’est un peu moins le domaine des éthiopiens et éthiopiennes mais Hiwot Ayalew peut sur une bonne course monter sur le podium voir remporter le titre

Enfin sur Marathon, l’équipe est quasiment la plus forte possible avec notamment Mare Dibaba qui est la seule femme sous les 2h20 en 2015.

L’équipe complète ci dessous : (Performance 2015/classement mondial au 13/08) (attention les remplaçants sont présents dans cette liste)

HOMMES

800m: Mohammed Aman (1′43″56/6), Jena Omer (1′46″07/77)
1500m: Aman Wote (3′30″29/10), Mekonnen Gebremedhin (3′35″67/38), Dawit Wolde (3′35″87/45)
5000m: Yomif Kejelcha (12′58″39/1), Hagos Gebrhiwet (12′58″69/2), Dejen Gebremeskel (13′00″49/8), Leul Gebresilase (13′15″07/32)
10,000m: Muktar Edris (27′17″18/6), Imane Merga (27′18″63/7), Mosinet Geremew (27′18″86/9), Adugna Takele (27′19″34/10)
3000m steeple: Jiksa Tolossa (8′49″8 en 2013), Hailemariyam Amare (8′25″1/48), Tafese Seboka (8′25″56/48), Chala Beyu  (8′25″82/50)
Marathon: Lelisa Desisa (2h05′52/6), Yemane Tsegaye (2h06′51 en 2014) , Lemi Brhanu (2h05′28/3), Endeshaw Kasa (connu sous le nom de Negesse 2h06′00/7)

FEMMES

800m: Habtam Alemu (2′01″27/66), Chaltu Shume (2′01″80/85), Kore Tola (2′02″75/136)
1500m: Besu Sado (4′00″65/8), Genzebe Dibaba (3′50″07/1), Dawit Seyaum (3′59″76/6), Axumawit Embaye (4′03″00/18)
5000m: Almaz Ayana (14′14″32/1), Genzebe Dibaba (14′15″41/2), Gotytom Gebreslase (14′57″33/15), Senbere Teferi (14′36′44/6)
10,000m: Gelete Burka (30′49″68/1), Mamitu Daska (30′55″56/4), Alemitu Haroye (30′50″83/2), Belaynesh Oljira (30′53″69/3)
3000m steeplechase: Hiwot Ayalew (9′14″98/4), Sofia Assefa (9′23″04/12), Birtukan Fente (9′24″91/15), Etenesh Diro (9′29″10/18)
Marathon: Tirfi Tsegaye (2h23′41/22), Mare Dibaba (2h19′52/1), Tigist Tufa (2h23′22/15), Berhane Dibaba (2h23′15/14)