image

7e des championnats d’Europe junior alors qu’il n’était que cadet, Andreas Thorkildsen a marqué le monde de l’athlétisme et plus encore celui du javelot !

Il vient d’annoncer sa retraite à 34ans et c’est l’occasion de revenir sur la carrière du double champion olympique auteur de 8 lancers à plus de 90m !

Né dans une famille d’athlète en 1982 (son père était capable de lancer le javelot a plus de 70m tout en courant le 100m sous les 11s tandis que sa mère excellait sur le 100m haies), le petit Andreas commença le javelot à l’âge de 11ans à l’initiative de son père.

Moyennement intéressé, il lance parallèlement à ses activités de footballeur mais c’est en 1999 que tout va changer…

Cette année là, il réalise 72m11 au javelot pour se classer 7e des Championnats d’Europe : un vrai déclic !

Il arrête le football et se consacre exclusivement au javelot. Il commence une collaboration à distance avec Åsmund Martinsen.

Cela paye immédiatement puisqu’en 2000, il termine second des championnats du monde junior avec un excellent lancer à 76m34.

Mais cela ne suffit pas pour ce perfectionniste… Il décide l’année suivante de rejoindre son entraîneur à plein temps et déménage pour la capitale Oslo.

Les résultats sont fulgurants : en juin, il lance à 83m87 pour battre le record du monde junior.

Il terminera 2e des championnats d’Europe junior (sa déception de la saison) et sera éliminé en série des championnats du monde “sénior”.

4e des championnats d’Europe espoir en 2003 (et 11e des mondiaux de Paris), ce n’est que l’année suivante qu’il va se révéler aux yeux du grand public.

En effet, l’été 2004 sera pour lui synonyme d’un pic de forme pile au bon moment !

Fin Juillet, Il lance à Stockholm et remporte le concours avec un jet à plus de 83m dans des conditions pas évidentes.

Il se place en sérieux outsider à Athènes pourtant c’est tout de même une surprise quand au 2e essai de la finale olympique, il pulvérise son record avec 86m50 et devient champion olympique du Javelot : il a 22 ans

En 2005, il confirme sa médaille olympique en terminant 2e des championnats du monde avec 86m18 puis en terminant 2e de la Finale mondiale avec un record à 89m60 !

En 2006, il est presque invincible !
Dès le mois de Mai, il passe à Doha pour la première fois la barre des 90m avec un excellent 90m13.

Début juin, à domicile, il réalise 91m59 pour remporter les Bislett Games avant en Août de devenir champion d’Europe avec 88m78 devant un podium de rêve (devant Tero Pitkämäki et la légende Jan Železný)

En 2007, il s’incline à nouveau devant son grand rival Tero Pitkämäki pour finir 2e des championnats du monde.

L’année suivante, toute sa saison est axée sur la défense de son titre olympique ; même s’il arrive avec un jet à plus de 87m, il n’est qu’outsider tant Pitkamaki est écrasant depuis quelques saisons.

A Pékin, il réalise tout de même un concours sublime et s’impose avec un jet à 90m57, le record olympique de Zelezny est battu !

L’année suivante, il remporte enfin l’or aux mondiaux et devient le premier lanceur de javelot à détenir simultanément les couronnes européenne, mondiale et olympique !

Il terminera la saison à plus de 91m !

2010 et 2011 seront des années bien difficiles, retardé dans sa préparation par des blessures (au coude en 2010 et  l’aine en 2011), il arrive néanmoins à sortir les surprises du chef en remportant les Europe 2010 (alors qu’il avait eu du mal à se qualifier pour la finale) puis en terminant 2e des mondiaux 2011.

L’année 2012 sera gâché par les blessures et il ne conservera ni son titre européen ni son titre olympique, pire il ne sera même pas sur le podium d’aucune des deux compétitions

Miné par les blessures, les années suivantes ne seront pas meilleures : il termine “seulement” 7e des championnats du monde en 2013 et ne fera aucun grand championnat en 2014 (meilleure performance à “seulement” 80m79.

Il décida à la surprise générale de faire une saison blanche pour se soigner en 2015 avant finalement il y a quelques jours d’annoncer sa retraite.

Il ne tentera donc pas un 3e titre olympique.

Une vidéo d’une PPG selon Thorkildsen

Ses lancers au delà des 90m :

91m59 à Oslo le 02 Juin 2006
91m28 à Zurich le 28 Aout 2009
90m61 à Byrkjelo le 14 Aout 2011
90m57 à Pékin le 23 Aout 2008
90m37 à Floro le 29 Mai 2010
90m34 à Rome le 14 Juillet 2006
90m28 à Zurich le 29 Aout 2008
90m13 à Doha le 12 Mai 2006