Punaise, j’ai été bon contre toute attente !

 

Hier avait lieu les pré-régionaux de Cross aka les « ex » régionaux de Cross.

 

Avec 2 semaines de reprise et au milieu d’un cycle de deux semaines sans repos, je ne pensais qu’à une chose : à quel moment de la course vais-je exploser en vol

 

Le programme du jour était une moyenne boucle et 4 Grande boucle pour 9km2 annoncé mais plutôt 9km7 d’après les vétérans qui avaient fait le même parcours le matin.

 

Le parcours : simple un hippodrome gelé, donc pas de boue, quelques passages plus dur que de la route : on allait donc partir grosso modo pour un 10km route tout au train, et avant le départ, je ne savais si c’était bon pour moi au pas… Bon parce que avec les courbatures que j’avais, je n’étais pas sur de pouvoir supporter des relances, Pas Bon parce que tout au train, j’en avais pas vraiment envie.

 

Qu’importe le plan était simple : partir molo sur la moyenne boucle et accélérer sur chaque grande boucle : bref comme à Guilherand.

 

Le coup de feu est donné, je pars tranquille mais je sens que je ne suis pas lent, la moyenne boucle est bouclée en environ 5′ et je sent que je ne pourrait pas accélérer les 4 boucles et pour cause, je suis pas parti molo.

 

Mais voilà, je me sent bien, je m’amuse vraiment à relancer sur chaque virage un peu serré et qui vivra verra.

 

Après 8′ de course, je vois 2 collègues devant à 15s, super si je tiens, ça veut dire qu’il me mettront 1′ quand on sait qu’il m’en ont mit 2’30 au dptx (pour 1km de moins)

 

La première grande boucle est bouclée en 7’45 environ, j’ai bien tempéré mais punaise, qu’est-ce que je suis à l’aise dans les relances.

 

Je remet un peu l’allure pour essayer d’emmener des gars avec moi sur la 2e grande boucle et nous commençons à doubler, 2e grande boucle en 7’35

 

La 3e grande boucle est un peu plus difficile pour tous, je fais lâcher pas mal de gars tout en tempérant l’allure : 7’35

 

J’amorce la dernière grande boucle et je viens de rattraper un des deux collègues du club qui est en perdition, je suis vraiment en train de faire une grosse course parce que lui, même en perdition, c’est fort.
Je lui dit de s’accrocher ainsi qu’à deux gars et je relance, objectif finir plus vite

 

je boucle cette dernière grande boucle en 7’25 et fait lâcher une dizaine de gars, seul un m’a résisté et chapeau parce que pour moi il devait être le premier à lâcher

 

Me voilà donc au final en 35’35 pour 9km7 environ et une belle 103 places grosso modo avec ceux qui ont fait dans les 30 aux dptx (où j’étais 55e), une course qui vaut autour de 36’30 sur 10km

 

Du plaisir sur toute la ligne (mais déjà rien que de ne pas être malade c’est un bonheur)