image

Avec l’apparition des premières montres GPS, voici une question qui ressort souvent !
En effet, il arrive souvent qu’un record ce joue à quelques secondes et quand on a signé pour un 10km et que notre gps en annonce 10,3 (cas très fréquent), c’est rageant et on a souvent tendance à mettre en cause la mesure de la distance !

C’est simplement une méconnaissance de règles et appareil de mesure dont disposent les officiels qui mesurent.

Athled fait le point

Règle de mesurage

Tout d’abord, il faut savoir qu’une course officielle de 10km par exemple ne fait en réalité jamais 10km, en effet, les officiels FFA qui suivent les règles de mesurage commune de l’IAAF (la fédération internationale) et l’AIMS (l’association des marathons et courses sur route) et, ces règles prennent en compte un facteur d’erreur préventif de 0,1%

Ce qui veut dire que si vous faites un 10km mesuré selon les normes IAAF, le parcours sera en fait de 10,01 km ; de même un marathon fera 42,237 km (au lieu des 42,195 annoncés)

Ensuite le parcours est mesuré au plus court (la célèbre ligne bleue qu’on voit en championnat), si vous êtes en peloton ou en manque de lucidité, il est possible que vous ne preniez pas le parcours le plus court (d’ailleurs pour l’anecdote sur la piste c’est pareil, la distance est exacte à 30cm de la lice)

Méthode de mesurage : le compteur Jones

Aujourd’hui, un mesureur officiel n’utilise pas une route de géomètre (qui bien que précise oblige à aller doucement et rend la mesure interminable sur un parcours long) mais le compteur Jones (http://www.jonescounter.com/index.html)

Le compteur jones est un compteur qui mesure non pas la distances mais le nombre de cran qu’il a fait (et pas la distance)
Globalement c’est un enchevêtrement de roue crantée qui se montent sur un vélo

image

Etalonnage du Compteur

Avant de lancer une mesure, l’officiel va devoir l’étalonner sur un parcours de 500m mesuré à l’aide d’un ruban métallique tendu qui fait 500m à 20° (donc si la température extérieure est différente, l’officiel va devoir corriger la distance de son étalon)
Une fois les 500m mesuré, l’officiel va parcourir 4 fois le parcours dans les mêmes conditions (même vélo, même tenue, même position sur le vélo, même pignon)
Il obtiendra ainsi 4 fois la mesure du nombre de cran pour faire 500m : on fera une moyenne des 4 mesures pour obtenir le nombre de cran nécessaire pour 500m

Mesure du parcours

L’officiel va ensuite emprunter le parcours au plus court tel qu’il a été prévu par l’organisateur (en principe sans s’arrêter) : au bout du parcours il aura le nombre de cran du parcours et il suffira de faire un produit en croix pour avoir la distance

Vérification de l’étalonnage

Tout de suite après la mesure du parcours, on va refaire l’étalonnage du compteur comme avant de partir, ceci afin de vérifier qu’il n’y a pas eu de modification (une crevaison qui fera perdre quelques mm à la roue par exemple)

Voici donc pourquoi le GPS est moins fiable que la mesure officielle !