He bien voilà, nous y sommes … il fallait quelque chose de négatif dans ma nouvelle vie et, c’est donc fait …

 

Entre noël et le jour de l’an, Tchoopy a commencé à « perdre » des poils à ses petites patounes, habitué à ses fréquentes mues extraordinaires avec peau à nue, je n’étais pas trop inquiet (un peu quand même) compte tenu qu’il était toujours aussi vivace.

 

Pas de perte d’appétit, si on lui ouvrait la fenêtre du clapier il sautait de là haut (ça m’a fait drôle d’ailleurs) et voilà que mercredi, au moment des les sortir tout les deux pour se promener dans le jardin, il me semble pas bien du tout … Pas vif, pas très réactif, bref en petite forme …

 

Je l’ai mit dans le jardin et il n’a pas trop bougé, après quelque minutes, il se mit à bouger mais vraiment de façon très lente et pas assurée, bref pas du grand Tchoopy …

 

Quelques instants plus tard, il est tombé sur son flan … Le début de la fin …

 

Je l’ai remit debout, il a un peu bougé, un peu manger, mais le pauvre pépère semblait vraiment peiné.

 

Quelques minutes plus tard, il est à nouveau tombé en tentant de rentrer dans son enclos (toujours sur le côté), je l’ai redressé en sachant ses heures comptées …

 

3h plus tard, je l’ai trouvé sur le côté, incapable de bouger … quelques spasmes agitait ses jambes … Il essayait de se redresser je pense …

 

Je l’ai donc mit dans la cuisine accompagné de sa compagne, je lui ai mit un coussin pour le mettre aussi droit que possible, son petit corps s’agitait, se débattait même …

 

La respiration était faible, insoutenable …

 

Seul action de sa part : des spasmes, des cris et un bruit de dent qui crissent l’une contre l’autre …

 

Pas de vétérinaire de disponible à moins de 1h30 de route … mais de toute façon, je doutais qu’il tienne la nuit …

 

2-3h plus tard, Poopsy fuit la pièce, Tchoopy ne respire plus, ne bouge plus … Il est froid …

 

C’est la fin …

 

Hier, sous un vent de tous les diables et une pluie toute aussi forte, la nature semblant elle aussi en colère contre la mort qui comme toujours, nous prends de court, j’ai passé donc la matinée à creuser … Pas question de faire autrement même si creuser cette tombe fut l’un des efforts les plus difficiles de ma vie …

 

Voilà après deux heures de travail, Tchoopy, lui qui me faisait tant craquer, me remontait le moral par sa simple vue, repose désormais sous 1m de terre, sous un rosier qui, je l’espère, deviendra aussi magnifique que l’était ce petit bout de choux…

 

C’est un bout de ma vie qui s’en va, reste maintenant que Poopsy qu’il va falloir que je surveille, en espérant que ce qui a emporté Tchoopy n’était « que » son otite et qu’elle ne suivra pas le chemin bientôt …